À ce jour le site BIOLANE fonctionne normalement, vous pouvez commander et vous faire livrer à votre domicile (transporteur DPD). De même toutes les commandes d'abonnement seront honorées, il se peut néanmoins que dans certaines régions de France, les délais soient allongés.

La diversification alimentaire de bébé

Partager sur

La diversification alimentaire est une étape importante dans la vie de bébé. C’est également un moment intéressant à partager entre parents et enfant : on propose à son enfant de nouvelles saveurs, on découvre ses goûts. On vous explique tout en détail ici. N’hésitez pas à télécharger notre calendrier des fruits et légumes de saison spécial bébé ici  !

A quel âge commencer la diversification alimentaire ?

L'accompagnement pas à pas de votre enfant vers de nouvelles saveurs ?

Jusqu’à ses 4 mois révolus, le nourrisson n’est pas capable de digérer d’autres aliments que le lait. C’est la raison pour laquelle le lait (maternel ou en poudre) sera sa nourriture exclusive jusqu’à cet âge. C’est entre 4 et 6 mois seulement que la diversification alimentaire peut commencer. Même si le lait restera l’élément le plus important de l’alimentation du tout-petit pendant encore plusieurs mois, il est maintenant prêt à découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures.

Comment savoir si votre enfant est prêt ?

Votre enfant ouvre la bouche en même temps que vous lorsque vous manger ? Il se montre très intéressé par le contenu de votre assiette ? Il ouvre bien la bouche quand vous lui présentez une cuillère et se tient déjà bien assis avec appui ? Il est sans doute prêt ! Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à faire un petit test en lui proposant un peu de compote (de pommes, par exemple) sur le bout de votre doigt. S’il accepte, c’est parti pour de nouvelles aventures ! S’il refuse, laissez-lui encore un petit peu de temps, chacun son rythme.

Quelles étapes pour la diversification alimentaire ?

Une diversification réussie doit être progressive : on passe les étapes successives en douceur, en respectant les goûts et le rythme de l’enfant. Un changement à la fois ! Il est d’usage de commencer par introduire les légumes, puis les fruits. Ils peuvent être introduits au repas du midi, finement mixés et mélangés au lait dans un premier temps, ou directement présentés à la cuillère.

L'alimentation de bébé entre 4 et 6 mois

Entre 4 et 6 mois, un bébé doit boire de 5 biberons de 180 ml à 4 de 210 ml. On ajustera progressivement le volume de lait en fonction de la quantité de fruits ou de légumes ingérés par l’enfant.

 

Il est préférable d’introduire les légumes au repas du midi : il reste une bonne partie de la journée pour s’assurer que l’enfant les tolère bien. On commence par les légumes les mieux tolérés par l’estomac des petits : les haricots verts, le potiron, les carottes, les blancs de poireaux, les navets, les épinards et les courgettes (sans peau ni pépins). Il est préférable d’attendre deux jours pour présenter un nouvel aliment : c’est le temps nécessaire pour s’assurer que l’enfant le tolère bien et qu’il commence à en reconnaître le goût. On commence par une ou deux cuillères à café, et on augmente progressivement jusqu’à 2 cuillerées à soupe. Jusqu’à 6 mois, c’est amplement suffisant.

 

Une fois les légumes acceptés, il est temps de découvrir les fruits, préférentiellement sur le temps du goûter. A l’exception des fruits exotiques, tous les fruits peuvent être proposés aux tout petits, à conditions qu’ils soient bien mûrs, finement mixés et épluchés. Comme pour les légumes, on avance progressivement pour atteindre l’équivalent de 2 cuillères à café de fruits par jour.

Enfin, une fois les légumes et les fruits adoptés par le bébé, il est temps de découvrir la viande, les poissons et les œufs. Au début, 1 cuillère à café suffit pour l’habituer à tous ces goûts différents. Si tous les poissons peuvent être consommés, toutes les viandes ne sont pas conseillées chez les plus petits, et on évitera les abats et la charcuterie. Les œufs peuvent également commencer à être proposés, mais uniquement cuits, et en toute petite quantité pour débuter !

 

Il n’est plus recommandé de donner des farines infantiles à un bébé avant six mois. Cependant, si votre enfant est un gros mangeur, vous pouvez lui compléter son biberon avec des farines 1er âge sans gluten.

 

Important : Les légumes doivent être cuits à la vapeur ou à l’eau, sans ajout de sel, et les fruits, sans ajout de sucre. Les touts-petits n’ont pas la même perception des saveurs que les adultes. Ce qui peut paraître fade à un adulte est pour eux plein de goût !

Quels aliments pour bébé de 7 à 8 mois ?

Ça y est ! L’enfant atteint progressivement le rythme alimentaire qu’il conservera jusqu’à l’âge adulte : petit déjeuner, déjeuner, goûter puis dîner.

 

A partir de 6 mois, les pommes de terre cuites à la vapeur peuvent désormais être moulinées et mélangées à la soupe de légumes. Elles apportent de l’onctuosité aux purées de bébé et sont en général bien appréciées !

 

A cet âge, on peut également commencer à proposer un peu de matière grasse à l’enfant. Plutôt sous forme végétale (huile d’olive, de colza), et bien sûr en quantité modérée: 1 cuillère à café d’huile ou une petite noisette de beurre suffisent ! De temps en temps, un yaourt ou un formage blanc peuvent être proposés à l’enfant s’il les apprécie, à la place d’une tétée ou d’un biberon.

 

Les pâtes, le pain, la semoule de blé et céréales contenant du gluten ne seront quant à eux proposés qu’à partir de 7 mois révolus. La quantité de viande ou de poisson proposée, elle, évolue gentiment : entre 6 et 8 mois, l’enfant passe de 1 à 2 cuillères à café de viande ou de poisson, soit 10g par jour (ou ¼ d’œuf dur).

 

Astuce : Congelez des petites doses de purée dans des bacs à glaçon en silicone. Vous pourrez ainsi décongeler les purées à la demande et même les mélanger entre elles.

Entre 9 et 12 mois, le lait reste au centre de l'alimentation de bébé

Le lait occupe toujours une place prépondérante dans l’alimentation de l’enfant (au moins 500 ml de lait, par jour), mais celui-ci fait maintenant 2 vrais repas diversifiés par jour. Il est donc temps d’augmenter progressivement les quantités qui lui sont proposées, pour atteindre 200 à 250g de légumes cuits ou mixés, 200 g de fruits et 15 à 20g de viande ou poisson (3 cuillères à cafés) ou 1/3 d’oeuf dur par jour. Deux cuillerées à soupe de pâtes, de riz ou de semoule mixés peuvent être proposés le soir, pour accompagner la purée de légumes, avec un petit peu de fromage râpé.

 

A 8 mois, l’enfant peut accepter des textures différentes, moins lisses. C’est le moment de commencer à lui proposer des légumes cuits finement écrasés ou des purées contenant de tous petits morceaux.

 

Bon à savoir : un peu difficiles à digérer, les légumes secs, comme les lentilles ou les haricots secs ne doivent pas être présentés avant 15 mois à 18 mois.

Bon à savoir : L’eau est la seule boisson nécessaire quand votre enfant a soif entre deux biberons de lait.

Quelques repères ici pour s’y retrouver !